Actualité > Recueillement militant pour Daniel Carreno

Recueillement militant pour Daniel Carreno

Daniel Carreno est décédé le 31 juillet 2018, alors qu’il venant de prendre sa retraite en septembre 2017. Membre du syndicat SUD des centres de tri sur la région parisienne (TMT) nous avions beaucoup discuté avec lui sur ce qu’est qu’être militant communiste et syndical (voir ICI).
Nous avions évoqué ses critiques sur le mandat électif, puis le fait de se retrouver ensuite au pied du mur : « tu penses savoir comment faire, prouve le ! ». Comme il nous l’expliquait en étant permanent tu te retrouves projeté d’un lieu de travail où tu organise tes camarades, à 30 autres sites avec des développements inégaux. Permanent, c’est pour lui départ à 6 heures et retour, le soir. Pas rester devant un téléphone. Avant il y avait eu débat en famille sur les conditions pour que la vie de famille continue d’exister. Partir le matin, c’est faire la tournée d’un ou plusieurs lieux de travail, initier des grèves, puis aller au local, donner des conseils, être à l’écoute des plus exploités, intérimaires, précaires diverses… Après les conseils, « vous faites ce que vous voulez en fonction de notre conversation », obliger les camarades à trancher, à être dirigeants dans la lutte. C’est aussi parfois gérer les défaites. Il critiquait aussi l’autonomie ou le fédéralisme des libertaires, transformé en dogme, qui conforte aussi la bureaucratie syndicale en la laissant tranquille. Il parlait beaucoup d’octobre 17, faisait circuler notre revue : « Il y a un héritage communiste à transmettre, mais priorité au travail pour s’unir afin d’aller à la lutte pour gagner. On parle politique, socialisme, mais tant qu’on ne s’est pas éprouvé dans le combat de classe, je ne sais pas si c’est retenu. » Comme nous disons, marcher sur ses deux jambes.

Recueillement militant en l’honneur de Daniel le 9 octobre à 11H00 au cimetière de YERRES (91) Rue du Mont Griffon 91330 YERRES

Soutenir par un don