Vous êtes dans la rubrique > Approfondir > Pour une vraie presse prolétaire et libre

Pour une vraie presse prolétaire et libre

La presse bourgeoise tient à coup de pub. Aucun quotidien ou hebdo ne tiendrait sans cette source de financement. Mais la crise, c’est aussi moins de pub. D’après Presstalis, qui assure la vente de Partisan en kiosque, la vente des quotidiens a baissé de 8,2% en un an. Le réseau a perdu 455 points de vente sur 30 000. Nous avons signé la pétition du journal « A contre courant » pour le soutien de la presse libre en danger.
La petite presse est en danger, plusieurs journaux sont sortis du réseau Presstalis, chassé par les nouvelles conditions tarifaires. La presse bourgeoise est elle-même sous pression. EDF a puni La Tribune qui avait osé critiquer les centrales EPR. LVMH a puni de même Le Nouvel Observateur. Punir signifie supprimer de la pub. Pour Partisan à ce niveau on n’a pas de problèmes ! Mais on en a d’autres : ce sont les cotisations des camarades, et les dons, qui subventionnent le journal.
Malgré la crise, la presse bourgeoise continue à exister. Le Figaro est la propriété de Dassault, le marchand d’armes. Libération est lié à Rothschild (et il parait que c’est un journal de gauche). Quant aux « gratuits » distribués dans les transports, ils sont tous liés à des trusts capitalistes. Si ces journaux attaquent parfois le capitalisme sur la forme, ils ne parlent jamais du fond, l’exploitation, et l’impérialisme. Là on est dans les gènes capitalistes. Pour eux l’exploitation c’est normal, il n’y aurait que les « extrémistes » pour vouloir changer cela. La liberté de la presse se joue dans les marges. La dictature de la bourgeoisie n’a pas besoin d’être légiférée, de fait elle est dans la tête des journalistes. La pression du chômage fait le reste.
Sous le capitalisme, il n’y aura jamais de presse réellement libre, tout a un prix. Partisan est lié à une organisation communiste, c’est sa force et non sa faiblesse. Le journal peut résister, prendre le contre-pied, enquêter. Nous sommes petits, nous aspirons à être plus grands, à être lus par les prolétaires, nous ne devons rien au système.

Soutiens Partisan, prends des formulaires d’abonnement.
Un vrai cadeau pour celles et ceux qui veulent changer le monde.


- TROIS MOIS A L’ESSAI : 3€
- un an sous pli ouvert : 15€
- un an sous pli ferme : 23€

 

Envoyez votre nom et votre adresse à : Voie Prolétarienne BP n°122 93403 Saint-Ouen
Chèque à l’ordre de : VP-Partisan
CCP n°23 743 83 G Paris

Soutenir par un don